Savoir vivre avec ses voisins pendant des travaux

Est toléré le bruit des travaux entre 8h30 et 19h en semaine et à partir de 10h le samedi.

Tout le monde doit effectuer un jour ou l’autre des travaux dans son logement. De la même façon qu’à moins de vivre à plusieurs kilomètres de toute civilisation, partagerez-vous les effets au moins sonores de vos travaux avec vos voisins et inversement.

C’est pourquoi, en conformité avec la loi mais aussi par respect d’autrui, Le Bon Locataire vous recommande quelques règles de savoir-vivre à ce sujet. Si vous respectez vos voisins le temps de vos travaux, vous optimiserez vos chances d’obtenir un même respect lorsqu’ils en feront à leur tour.

Les règles de copropriété

Habitez-vous dans une copropriété ? Avant de sortir le moindre outil, renseignez-vous auprès de votre syndicat. La plupart du temps, une autorisation est nécessaire uniquement lorsque les travaux concernent les parties communes mais ce n’est pas une règle universelle. De plus, votre appréciation des parties communes et privées ne seront pas toujours celles de votre syndicat de copropriété.

Par exemple, remplacer la moquette de votre logement par du parquet changera peut-être l’isolation phonique autour de vous. C’est pourquoi une autorisation préalable du syndicat est souvent nécessaire. Imaginez les complications si vos travaux, effectués sans autorisation, impactent en plus le confort acoustique de vos voisins. Non seulement vos relations avec ces derniers pourraient se détériorer sensiblement mais en plus pourriez-vous être obligé de retirer votre parquet pour remettre de la moquette ou tout au moins devoir rétablir l’isolation phonique d’origine.

Dès lors, mieux vaut vous renseigner avant de vous lancer dans de nouveaux aménagements.

Les règles essentielles de savoir-vivre

Certes avez-vous le droit d’effectuer des travaux mais aussi avez-vous le droit de respecter votre voisinage durant cette période.

Le code de la santé publique stipule « qu’aucun bruit particulier ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme, dans un lieu public ou privé, qu’une personne en soit elle-même à l’origine ou que ce soit par l’intermédiaire d’une personne, d’une chose dont elle a la garde ou d’un animal placé sous sa responsabilité. »

Est toléré le bruit des travaux entre 8h30 et 19h en semaine et à partir de 10h le samedi. Dans les deux cas, chacun appréciera que marteaux et perceuses restent silencieux entre 12h et 14h soit à l’heure du déjeuner. En effet et même si vous ne voulez pas de pause dans vos travaux, vos voisins apprécieront volontiers quelque silence à la pause déjeuner.

Avant d’entamer vos travaux, prévenez donc vos voisins. Rencontrez-les pour les en informer et pourquoi pas en discuter autour d’un thé ou café. Si ce n’est pas possible, déposez au moins un mot dans leur boîte aux lettres pour les informer de la durée théorique des travaux. Ils apprécieront votre marque d’attention avant d’entendre le premier coup de marteau.

Ensuite, pourriez-vous même les inviter à admirer le résultat de vos travaux. Ainsi, auront-ils un retour positif de ces journées bruyantes et penseront probablement aussi à vous quand ils devront réaliser quelques travaux à leur tour.

Pour afficher votre bannière, cliquez ici