7 bonnes raisons d’être locataire plutôt que propriétaire

Y’a-t-il vraiment de quoi se réjouir d’être locataire plutôt que propriétaire d’un bien immobilier ?

  1. Vous ne mobilisez pas de capital dans le bien immobilier que vous habitez, vous permettant de l’utiliser autrement ou de l’investir par ailleurs,
  2. Vous n’assumez le risque d’une possible dépréciation du bien immobilier que vous habitez lors de sa revente,
  3. Vous n’assumez pas le paiement d’un emprunt immobilier qui vous engage en moyenne sur vingt ans et conservez votre capacité d’endettement en vue d’autres projets potentiels,
  4. Vous n’assumez pas l’objectif de posséder un investissement immobilier dégageant suffisamment de cash flow (1) pour être rentable en dépit d’une fiscalité de plus en plus dense et coûteuse,
  5. Vous n’assumez pas le risque d’impayés et ne payez pas de taxes foncières,
  6. Vous n’assumez pas les autres charges de type gros travaux d’entretien et de rénovation,
  7. Vous êtes mobile et pouvez en fonction de la durée du préavis fixé par la loi – et/ou en accord avec votre bailleur – quitter le bien immobilier que vous occupez pour en habiter un autre, et ce pour n’importe quelle raison.

Ces raisons n’excluent pas qu’à long terme investir dans l’immobilier peut s’avérer profitable.

Même si donc de nombreux avantages existent dans le fait d’être locataire, cela n’exclut pas qu’à long terme, il peut s’avérer avantageux d’être propriétaire si vous élaborez et concrétisez un plan d’investissement optimal correspondant à vos capacités et objectifs financiers.

(1) Flux financier « positif » dans le sens où votre achat immobilier locatif vous rapporte plus qu’il ne vous coûte. L’investissement immobilier reste l’une des meilleures façons de se construire un patrimoine mais cela requiert travail, recherche et quelque prise de risque.

Pour afficher votre bannière, cliquez ici